Financer des études

18 janvier 2011, Comments 0

Financer des étudesNous vivons actuellement dans un monde où la concurrence est présente sur tous les marchés. Et celui du travail n’échappe pas à la règle. Trouver un emploi n’est donc pas une sinécure surtout depuis la crise financière de 2008.

C’est pour cela que le demandeur d’emploi a intérêt à étoffer son cursus, accroître ses compétences et accumuler des expériences. Tout ceci, dans le but d’augmenter ses chances de trouver un emploi en début ou en cours de carrière. Des études poussées offrent ainsi plus de possibilités à nos enfants de se doter des armes nécessaires pour s’engager sur le marché du travail.

Les études : des coûts de plus en plus élevés

Force est de constater que les études coutent de plus en plus cher, de la petite enfance à l’université. À titre d’exemple, chaque année, les associations estudiantines constatent une augmentation du coût de la rentrée universitaire.

Il y a tout d’abord les frais d’inscription. Les droits d’inscription dans les universités publics varient généralement entre 100 et 300 euros. Le financement des études dans les grandes écoles revient encore plus cher. Rien que les droits s’élèvent en moyenne à 400 euros. Dans les écoles privées, ces droits sont compris entre 1 200 et 8 000 euros. Ajouter à cela d’éventuels coûts relatifs à l’hébergement, aux repas et autres dépenses générées par les études universitaires (de la restauration à l’achat des ouvrages en passant par les voyages d’études).

Au final, étudier représente un sacré investissement que supportent pour la plupart du temps les parents.

Le rachat de crédit : une solution de financement des études

Financer l’étude de ses enfants coûte donc très cher. Seulement, dans un contexte de consommation de masse où les crédits sont roi, l’endettement arrive très vite. Le rachat de crédit est une alternative pour corriger un endettement excessif.

Concrètement, dans une opération de rachat de crédit, une banque ou un organisme solde les différents crédits de son client en lui accordant un nouveau prêt. On parle de regroupement ou de consolidation des dettes.

Avec un rachat de crédit, le montant global des mensualités diminue, mais la durée de remboursement augmente (et avec le taux d’intérêt). Le client dispose ainsi d’un peu plus de marge de manœuvre dans la gestion de son budget, lui permettant par exemple de financer des dépenses comme les études de ses enfants.

Autre avantage du rachat de crédit, il est possible de demander une trésorerie supplémentaire non affectée à la liquidation d’un crédit particulier.

GD Star Rating
loading...
Financer des études, 4.6 out of 5 based on 5 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *